Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 17:28

L'ombre du huit EP

Chaque 8 décembre, Lyon est le théâtre d’un attroupement touristique de plus en plus insensé : la fête des lumières. Peut-être pour se protéger de cette aveuglante parade, un ténébreux trio lyonnais sévit depuis quelques années sous le nom de L’Ombre du 8. Le groupe déploie un mélange de rock tourmenté et de chanson francophone lettrée. Après un premier mini-album en 2009, le quatuor devenu trio s’est donc fendu fin 2012 d’un EP sans titre, composé de trois nouveaux morceaux à l’humeur noire et troublée.

Le disque s’ouvre sur le fiévreux Le Désert. Brûlant et bluesy, le morceau ressemble à un road-movie calciné, empêtré dans sa noire torpeur. Carburant aux riffs plombés et aux guitares poisseuses, le groupe s’engage sur une piste définitivement hantée par l’ombre de David Eugene Edwards (16 Horsepower, Wonvenhand). Après la désolation, la prochaine étape se révèle plus véhémente avec le rageur L’amère appelle. Le rythme y est plus vif et entêtant, les guitares oscillent entre arpèges aériens et saillies métalliques. La route prend fin avec Rodéo, longue et plaintive épopée qui laisse plus de place au chant, que l’on rapprochera inévitablement à celui de Bashung. Les circonvolutions mélancoliques ouvrent et se terminent sur de belles envolées soniques.

Fruit d’un enregistrement de grande qualité – le mix est équilibré et le son riche et chaleureux – ces trois titres autoproduits témoignent d’un groupe soudé et inspiré. Avec ses vertus cinématographiques, le "western à la française" de L’Ombre du 8 mériterait une plus grande visibilité. On guettera donc leurs prochaines sorties et concerts avec une très grande attention.

 

Plus d’infos sur :

http://www.myspace.com/mechantgentil

https://soundcloud.com/lombreduhuit

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Blood Red Bird

  • BLOOD RED BIRD

Archives