Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 18:12

Wonderflu-EP-copie-1.jpg

Formation parisienne armée de grosses guitares et de mélodies aussi power que pop, Wonderflu vient de publier son deuxième EP. No end in sight fait suite à une poignée de démos et maxis autopubliés depuis 2007 – tous écoutables sur le site du groupe – documentant la passion des franciliens pour l’indie rock US des années 90. Leurs racines plongent dans cette forêt sonique peuplée par Pavement, Nirvana, Sonic Youth, ou encore Sebadoh, et remise au goût du jour ces dernières années par le retour de quelques anciens – Dinosaur Jr pour le meilleur, Soundgarden peut-être pour le pire. Sur No end in sight, les Merveillegrippe ont laissé de côté ses arpèges pop pour des power chords plus adaptés à leur courroux d’adulescents. La jazzmaster crépite et bave son fuzz, la voix hurle ses mélodies à demi-ensoleillées dans un écho très mid-90’s. Les Wonderflu appliquent une méthode éprouvée, multipliant suites d’accords simples par son coefficient de rythmiques alcalines. Sur "Anybody", le groupe réamorce la formule Pixiesienne du couplet calme et du refrain explosif. Efficace. L’intrépide "Flames" est un possible hit power pop, qui donne envie de laisser pousser ses tifs et enfiler sa chemise à carreaux. Le reste du disque décline les penchants grunge du groupe, lorgnant vers Nirvana ("Lost in the 50’s") voire l'ex-Screaming Trees Mark Lanegan ("Thunder’s grave"). Empaquetés dans une production ventrue, les sept titres de No end in sight peuvent presque prétendre à l’appellation d’album. Histoire de soigner l’esthétique inde rock, on retrouve en guise d'artwork le trait d’Halfbob, dessinateur et auteur d’un blog bd parfaitement cool. A prescrire sans modération, et pas seulement qu'aux nostalgiques des années 90's.

 

 

Repost 0
18 avril 2013 4 18 /04 /avril /2013 21:51

Disquaire Day 2013

Repost 0
20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 09:47

Jason Molina

 

Repost 0
25 février 2013 1 25 /02 /février /2013 17:28

L'ombre du huit EP

Chaque 8 décembre, Lyon est le théâtre d’un attroupement touristique de plus en plus insensé : la fête des lumières. Peut-être pour se protéger de cette aveuglante parade, un ténébreux trio lyonnais sévit depuis quelques années sous le nom de L’Ombre du 8. Le groupe déploie un mélange de rock tourmenté et de chanson francophone lettrée. Après un premier mini-album en 2009, le quatuor devenu trio s’est donc fendu fin 2012 d’un EP sans titre, composé de trois nouveaux morceaux à l’humeur noire et troublée.

Le disque s’ouvre sur le fiévreux Le Désert. Brûlant et bluesy, le morceau ressemble à un road-movie calciné, empêtré dans sa noire torpeur. Carburant aux riffs plombés et aux guitares poisseuses, le groupe s’engage sur une piste définitivement hantée par l’ombre de David Eugene Edwards (16 Horsepower, Wonvenhand). Après la désolation, la prochaine étape se révèle plus véhémente avec le rageur L’amère appelle. Le rythme y est plus vif et entêtant, les guitares oscillent entre arpèges aériens et saillies métalliques. La route prend fin avec Rodéo, longue et plaintive épopée qui laisse plus de place au chant, que l’on rapprochera inévitablement à celui de Bashung. Les circonvolutions mélancoliques ouvrent et se terminent sur de belles envolées soniques.

Fruit d’un enregistrement de grande qualité – le mix est équilibré et le son riche et chaleureux – ces trois titres autoproduits témoignent d’un groupe soudé et inspiré. Avec ses vertus cinématographiques, le "western à la française" de L’Ombre du 8 mériterait une plus grande visibilité. On guettera donc leurs prochaines sorties et concerts avec une très grande attention.

 

Plus d’infos sur :

http://www.myspace.com/mechantgentil

https://soundcloud.com/lombreduhuit

Repost 0
18 février 2013 1 18 /02 /février /2013 16:19

Mark-Kozelek_Like-Rats.jpg

Après The Guardian, la NPR et son "First listen", c'est l'influent site Pitchfork qui lançait avec "Advance" son service d'écoute en streaming préalable à la sortie d'un disque. Merci Pitchfork, puisque grâce à toi l'occasion nous est donnée de parcourir les 12 reprises de Like Rats du génial Mark Kozelek. Le très occupé ex-Red House Painters - son label Caldo Verde annonce une salve de nouveautés en 2013 - s'est replongé dans ses vieux Bad Brains, Misfits, Godflesh, et autres Sonny and Cher pour en ressortir des versions acoustiques, dépouillées et mélancoliques, belles à pleurer. Extrait en n&b du fameux Like Rats de Godflesh :

 

 



Repost 0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 09:58

Shannon Wright In film sound

Nouvel album de la diablesse folk Shannon Wright, intitulé In Film Sound, à paraître le 18 mars 2013 chez les fidèles Vicious Circle. "Mire" en est un extrait bien claquant et distordu, à ouïr sur ce lien soundcloud. La dame passera par la France en avril (le 15/04 au Clacson notamment). Vivement le printemps !

Repost 0
22 décembre 2012 6 22 /12 /décembre /2012 18:55

   Cloud Nothings - Attack on memory

Cloud Nothings Attack on memory 

  Lee Ranaldo - Between the times and the tides

Lee-Ranaldo-Between-The-Times

 

God’s Pee (Godspeed you black Emperor !) - Allelujah ! don’t bend ascend

GYBE_Allelujah.jpg

 

Japandroids - Celebration rock

Japandroids_Celebration-rock.jpeg

 

Spain - The Soul of Spain

Spain_The-soul-of-copie-1.jpg

  +

 

Adrian Crowley - I see three birds flying

Beak - >>

Calexico - Algiers

Damien Jurado - Maraqopa

Dinosaur Jr - I bet on sky

Electric Electric - Discipline

Gallon Drunk - The road gets darker from here

Leonard Cohen - Old ideas

Neil Halstead - Palindrome Hunches

Pinback - Information retrieved

Swans - The Seer

The John Spencer Blues Explosion - Meat + Bone

The Wedding Present - Valentina

Ty Segall - Twins

Will Stratton - Post-Empire

Repost 0
16 décembre 2012 7 16 /12 /décembre /2012 18:16

S'en mettre plein les yeux et les oreilles avec ce titre issu de "The Seer", dernier album de Swans

 

 

Les légendes du rock expérimental visiteront l'Europe en 2013, avec (pour l'instant) une unique date française, mais au meilleur endroit : l'Epicerie Moderne de Feyzin, le 27 mars prochain.

Repost 0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 19:25

Adrian-Crowley---I-See-Three-Birds-Flying.jpg

Retour du trop méconnu Adrian Crowley, subtil songwriter venu d'Irlande, avec un somptueux sixième album publié chez Chemikal Underground. Sur "I see three birds flying", le barde déploie un folk à la fois gracile et ample, traversé par une grâce toute automnale qui culmine sur la bien nommée "The saddest song"

 

Repost 0
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 09:48

The-Murder-of-Crows_Imperfecta.jpg

Alan Sparhawk (guitare) + Gaelynn Lea (violon, chant) = The Murder of Crows

A côté de leur groupes respectifs (Low et Snöbarn), ces deux figures de la scène de Duluth (MN) livrent un EP des plus envoûtants. Imperfecta donne à entendre un duo en état de grâce, entre folk atmosphérique, post-rock, et musique celtique. Un bien beau bijou, à découvrir en live avec le titre inédit "Your battle"

Repost 0

Blood Red Bird

  • BLOOD RED BIRD

Archives